Valérie Rabault, chef d'orchestre contre la finance ?

Le Petit Journal, 1er Février 2014, JF Grilhault des Fontaines

Valérie Rabault est une magicienne. le 30 janvier, présentant la liste Roland Garrigues pour Montauban dont elle est le numéro deux, elle affiche l'ambition de faire de cette ville un pôle universitaire .

http://www.solidariteetprogres.org/nos-actions-20/article/n-est-pas-jaures-qui-veut.html
En 2020, à Montauban, il y aura des étudiants, donc une université donc des emplois et des entreprises !

Tout cela est-il réaliste ? Pour sûr, Madame Rabault sait de quoi parle : elle est vice-présidente de la commission des finances. Elle sait donc que le budget pour les collectivités territoriales 2014 a été amputé des 1,4 milliards d'euros. Elle sait aussi que tant que les banques ne seront pas coupées en deux, elles réclameront de l'argent de l'État pour renflouer le trou sans fond de la spéculation... Donc il n'y aura jamais d'argent pour développer le pays!

Madame Rabault sait donc que ce projet n'est pas possible… à moins, comme le prévoit l'élite libérale du pays (Attali, Baverez...), d'en finir avec l'État-nation, pour créer des métropoles géantes qui se feront concurrence par l'entremise du pouvoir des banques, alors que le reste du pays sera laissé à l'abandon.

Malgré tout, Mme Rabault a cité Jaurès. L'homme qui s'est battu conte la finance... chef d'orchestre de la première guerre mondiale.


Alors, Madame Rabault, à quand un véritable sursaut républicain ?